jeudi 9 juillet 2015

Histoire et origine du faire-part de naissance

En France l'usage veut qu'on annonce l'arrivée de son enfant dans son foyer qu'il soit tricoté maison ou adopté. C'est une tradition qui remonte à plusieurs siècle déjà.
A l'origine, l'annonce de la naissance était réservée aux enfants des rois, elle était colportée sur tout le territoire avec une particularité : le faire-part ne mentionnait pas le prénom car c'était au parrain et à la marraine que revenait la tâche de donner le prénom lors du baptême.
C'est en 1781 que l'aristocrate Gautier de la Peyronnie décide d'annoncer la naissance de son fils avec un faire-part en papier, une annonce qui sera écrite manuellement. Les naissances des autres enfants n'étaient pas rendues publiques jusque-là.
Cette tradition s'est ensuite répandue à toutes les couches sociales et au xxe siècle elle était déjà bien implantée.

Quelques exemples de faire-part naissance au cours des années :


Faire-part de naissance du Général de Gaulle en 1890
Faire-part de naissance en 1907
Faire-part naissance 1967


Faire-part naissance années 70


Avec l'arrivée d'internet et son évolution constante, les parents peuvent dorénavant trouver un large choix de faire-part naissance, adoption et même naissance prématurée.
Dans tous les cas l'annonce de la naissance ou de l'adoption reste quelque chose de très personnel. On pourra y mettre une photo ou non, être très prolixe ou bien mettre les infos essentielles.
Ce faire-part est aussi un « document » qui suivra l'enfant, qui sera dans sa boite à souvenirs et qui le rendra nostalgique 45 ans plus tard quand il le retrouvera au détour d'un déménagement... ce qui m'est arrivé ;-)

Catherine pour les faire-part de Gaspard